Comment enrichir vos entraînements simplement ?

   Lors des séances de tir, nous sommes nombreux à refaire souvent les mêmes exercices. Plusieurs raisons explique cela, réaliser un programme de tir est rébarbatif et être amené à sortir de sa zone de confort est parfois désagréable.

Mais quels sont les moyens simples que nous pouvons utiliser pour augmenter notre niveau de compétence ?

   Tout d'abord, nous allons lister l'ensemble des difficultés que nous pouvons ajouter à une séance d'entraînement. Puis nous comprendrons dans quelle mesure ces contraintes doivent être inscrites dans un programme à long terme pour être appréciées et bénéfiques. Enfin, nous verrons comment elles augmentent notre capacité d'adaptation face aux imprévus.

 

   Dire qu'il vous faudra une pointe de masochisme pour appliquer les conseils qui suivent à vos entraînements n'est pas totalement faux.
Vous les trouverez pour la grande majorité, sur Youtube, etc. Au passage, si vous souhaitez évoluer dans votre tir, allez voir la page Facebook de Khimaira Strategy Tactics & de Strat-J-Concept. Ils sont à l’heure actuel, les meilleurs formateurs tactiques Français alors n'hésitez pas à les contacter et à suivre leurs pages.

Voici une liste non exhaustive de difficultés que vous pouvez ajouter à vos séances de tir :
Avant toutes choses, vérifiez bien le règlement intérieur de votre club et de la fédération dont vous dépendez pour savoir ce qu'il vous est autorisé de faire.

  • Stimulez votre cardio. Stimulez votre cardio en ajoutant des plots de signalisation juste avant le tir.
    Exemple de T-Drill : https://youtu.be/EgASeMCp6Yg
  • Main froide. Plonger vos mains dans un bac à glaçons pendant 5 minutes.
    Exemple d'Ice Drill : https://youtu.be/n4alnlJr53s ou différemment, https://www.facebook.com/157220111502554/posts/325991591292071
  • Double Tap. Durant une combinaison de tir, une autre personne vous annonce "double". Vous devrez alors réaliser 2 tirs rapides et successifs sur le prochain élément.
  • Suivant ou Next. Durant une combinaison de tirs, une autre personne vous annonce "Next". Vous ne pourrez pas traiter l'élément en cours et vous devrez passer au prochain.
  • Recharge. Durant une combinaison de tirs, une autre personne vous annonce un rechargement. Vous devrez alors effectuer un rechargement rapide.
    Astuce rechargement rapide : https://youtu.be/g6Ta8t16lrk et https://youtu.be/TKPXF2Xh5Uw
  • Ajouter de la distance. Ajouter de la distance graduellement. Par exemple, passez d'un tir de 5 mètres à 7 mètres, etc.
  • Ajouter du rythme. Ajouter du rythme en diminuant les chronos. Par exemple, passez d'un tir de 10 secondes à 7 secondes, etc.
  • Changement de main. Effectuez des changements main forte, main faible. https://www.facebook.com/Stratetjconceptsas2017/videos/447137252448935  ou  https://www.facebook.com/1796616190401840/posts/1991530647577059
  • Nombre de balles inconnu. Prendre deux chargeurs et insérer un nombre différent de balles et effectuer votre combinaison de tir. Ainsi le tireur ne pourra pas anticiper le rechargement et il devra faire preuve d'adaptation. Attention aux oublis de balles dans la chambre.
  • Utilisation de perche. Que ce soit avec une cible silhouette ou avec des cibles de type « drill » l'utilisation d’une perche permet de déstabiliser le tireur, par un tir dynamique. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=546157709166370&id=446598715788937
  • Démontage. En début ou en fin d'exercice ajouter le démontage et le remontage de l'arme. Le tireur est alors concentré sur l’arme et non sur le prochain élément à traiter.
  • Changer de cibles. Changez de cibles durant votre tir.
  • Fermeture d'angle. Tirer sur des angles plus ouverts ou plus fermés. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=293935028004691&id=446598715788937
  • Tirer de nuit. Tirer de nuit avec une lampe dans une main.
  • Membre touché. Se scotcher une main pour représenter un membre touché.
    Exemple de rechargement à 1 main : https://youtu.be/yk0pY4hPzZ4
  • Ajouter des obstaclesAjouter des obstacles durant les déplacements (bidon, pneu, caisse, rubalise, etc.).
  • Changement de position. Tir allongé et transition à genoux.

Une fois que vous aurez réalisé votre liste de contraintes de tir, vous pourrez désormais démarrer votre programme de tir.

 

   Avant de construire construire un programme de tir, vous devez partir dans la bonne direction. Est-il réellement adapté à vos besoins ? Quels sont vos objectifs et quelles durées ?

En éditant le tableau, on ajoute facilement de la difficulté. Attention, lors des entraînements, une cadence trop élevée et l’absence de maîtrise augmente le facteur risque. De plus, vous risquez de ne pas atteindre les objectifs fixés donc de vous démotiver. Allez-y tranquillement et fixez vos difficultés progressivement.

Voici un exemple de programme de tir :


Programme de tir cdtarget

 

 

Parfait, ce programme est accessible pour vous ? Maintenant, vous allez récoltez les données et les analyses. Est-ce que vous avez réussi l'exercice ? Si "oui", alors on passe au suivant, sinon, on recommence. Peu importe le temps que cela prendra, l'ajout de difficultés « mesurées » à vos entraînements stimulera vos compétences de tir et votre capacité d'adaptation face aux imprévus.

 

   En effet, les difficultés sont un précieux allié car elles stimulent certaines zones de notre cerveau et favorisent la "mémoire musculaire". Beaucoup d'avis divergent à ce sujet mais pour résumer il existe deux écoles.

La première défend l'idée que les noyaux de cellules de nos muscles stockent les informations relatives à notre posture et de l’intensité de l’effort durant un exercice. C'est ce que l'on appelle : « la mémoire musculaire ».

La deuxième développe l'idée que la myéline est à l'origine de cet effet de mémorisation. Par l'action de répétition, la myéline est une substance qui enveloppe les nerfs comme le plastique d'une gaine électrique afin de favoriser une plus vive circulation de l'influx nerveux. En répétant certains mouvements, certains tissus de votre cerveau diffuseront mieux l'information électrique. Refaire plusieurs fois le même geste, assure une meilleure conductivité de l’information électrique et donc, cela nous paraît plus naturel. Ce qui expliquerait, en partie, notre difficulté à nous défaire d’une mauvaise habitude.

Une chose est sûre, si votre mémoire restitue instinctivement le geste qui solutionne un incident de tir, ou un chargement rapide, alors vous aurez une longueur d'avance.
En ce sens, les difficultés améliorent notre capacité d'adaptation face aux imprévus.
Si vous faites du TSV, alors vous économisez des secondes et par conséquent, vous vous offrez la possibilité de prendre le temps d’assurer les tirs compliqués.
Si vous êtes un représentant des forces de l'ordre, le temps que vous gagnerez à effectuer un rechargement rapide, optimisera votre temps de réaction face à une situation de crise.

 

   En conclusion, nous venons de lister des difficultés que nous pouvons facilement intégrer dans un programme de tir. Ce dernier est bénéfique dans la mesure où il s'inscrit sur le long terme en prenant en compte vos évolutions et vos besoins réels. En répétant sur une longue durée, votre corps mémorisera les actions à mener plus rapidement pour solutionner un problème et par conséquent, cela vous offrira un avantage certain face aux imprévus de la vie.

"La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent." Albert Einstein

Sources :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/My%C3%A9line
http://www.cnrtl.fr/definition/my%C3%A9linisation
http://www.e-sante.be/vieillissement-cerveau-sportifs/actualite/1801#UG2VUulrJOhKD3Il.99
http://blog-batteur-debutant.fr/la-memoire-musculaire-cest-du-flan/

https://www.facebook.com/InstructorZero

https://www.facebook.com/KST-Khimaira-Strategy-Tactics-157220111502554/

https://www.facebook.com/Stratetjconceptsas2017/

https://www.facebook.com/KAGWERKS/

https://www.facebook.com/trexarmskydex/